L’OUVRIER MERITE SON SALAIRE

En Christ, Dieu t’emploie comme ouvrier de la moisson :

Car nous travaillons ensemble au service de Dieu  (1 Corinthiens 3 :9a).

Oui, dès que tu reçois Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur de ta vie, tu entres dans l’alliance avec Dieu et tu deviens son ouvrier pour gagner les âmes perdues. Il te donne l’ordre de mission :

Allez, faites de toutes les nations des disciples (Matthieu 28 :19a).

Le constat est clair, Jésus-Christ voit le travail à faire, les myriades de personnes perdues et il dit :

La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers  (Matthieu 9 :37b).

Jésus-Christ s’adresse à toi, es-tu entrain de travailler pour Dieu ? As-tu résolu de gagner des âmes pour le Seigneur ? Quelle est ta contribution pour le salut des âmes ? Ton statut d’ouvrier ne dépend pas d’un titre que les hommes t’attribuent dans les communautés chrétiennes (Ancien d’Eglise, Pasteur, diacre, servant de messe, ministre de culte, etc.).  Si tu es enfant de Dieu, c’est suffisant pour devenir OUVRIER de la moisson des âmes.

 

La bonne nouvelle c’est que Dieu récompense ceux qui sont à son service. Il a prévu un salaire pour tous ses ouvriers, les anciens dans la foi comme les nouveaux ont le même salaire afin que nul ne se vante d’avoir plus travaillé :

Les ouvriers embauchés à cinq heures du soir se présentent d’abord et touchent chacun une pièce d’argent. Puis vient le tour des premiers engagés : ils s’attendent à recevoir davantage, mais eux aussi touchent chacun une pièce d’argent » (Matthieu 20 :9-10).

Le Seigneur ne fait pas de favoritisme, il suffit que tu t’engages sincèrement. Le salaire c’est la bénédiction, les dons divers et qui se manifestent sous plusieurs aspects.

 

Jésus-Christ dit aux ouvriers :

Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures ; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton, car l’ouvrier mérite sa nourriture  (Matthieu 10 : 7-10).

Le message est clair, tu dois te lever pour le Seigneur et Lui-même se chargera de te nourrir, il préparera des hommes pour cela. Ce n’est pas toi qui va réclamer la nourriture ou l’argent, tu n’emportes rien et ne demandes rien ! Dieu qui t’envoie se charge de tout le nécessaire. Tu as reçu les dons de Dieu gratuitement, sans contrepartie, tu dois donner gratuitement. Si tu demandes quoi que ce soit à une personne vers qui Dieu t’envoie rendre ministère, tu commets un péché qui risque même de rendre infructueuse ton travail spirituel. Refuse de convoiter les biens des personnes pour qui tu pries, travaille en honorant ton patron (Dieu), en respectant ses principes :

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité  (2 Timothée 2 :15).

Le Seigneur dit que tu mérites un salaire. Il est conscient de tes besoins pour la mission, il sait que tu as besoin de vêtements décents et propres, de chaussures, de moyen de locomotion, de nourriture, etc. Il connait le strict minimum dont tu as besoin, laisse-le gérer, laisse-le  payer ton salaire, ne force rien, ne te plains pas aux hommes :

prenez garde aux chiens, prenez garde au mauvais ouvriers, prenez garde aux faux circoncis (Philippiens 3 :2).

Ne sois pas ce faux ouvrier qui se lève pour gagner les âmes parce qu’il veut s’enrichir en réclamant leurs dimes, leurs actions de grâce. Attention !  Ou alors, tu choisis de t’investir pleinement pour des cas qui sont susceptibles de te rapporter un gain, mais très paresseux, voire même indisponible quand il s’agit d’aller prier pour les démunis. Attention ! Tu attires sur toi la malédiction.

Ce message du Seigneur à savoir ‘L’ouvrier mérite son salaire’ veut simplement dire que Dieu est content de donner une récompense à quiconque travaille à gagner les âmes et c’est déjà prévu. Tout est grâce, sois humble de cœur, c’est le Saint-Esprit qui te rend capable de gagner les âmes, et c’est encore Dieu qui les attire et te dispose à les recevoir. Reçois donc ta récompense et rends de multiples actions de grâce à Dieu pour cela.

 

Prière :

Père, au nom de Jésus-Christ,  je te rends grâce pour la récompense prévue pour mon travail d’ouvrier. Je me rends davantage disponible et avec joie, je me lève pour la moisson.

Textes de méditation

Jeudi         18/04/19 Matthieu 20 : 1-16
Vendredi    19/04/19 Matthieu 10 : 1-11
Samedi      20/04/19 2 Timothée 2 : 1-15
Dimanche   21/04/19 Philippiens 3 : 1-11
Lundi         22/04/19                                                                                 04/03/19 Psaume 37 : 19-29
Mardi         23/04/19 Psaume 23 : 1-6

Laissez un commentaire

Votre Adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires